Questions et réponses sur le 3ème pilier

         
       
     
   
 
   
   
     
     

En cas de chômage, qu’est-ce qui adviendra à mon 3ème pilier ?

En Suisse, les indemnités des chômeurs sont assujetties à l’AVS. Ce qui vous permettra de verser toujours vos primes sur votre 3ème pilier.

Dans le cas où vous ne recevriez plus d’indemnité alors que vous êtes toujours au chômage, vous avez la possibilité de faire des négociations auprès de votre assureur. Assurez-vous alors d’obtenir une réduction temporaire de votre prime pour ne pas résilier d’un coup votre contrat.

Dois-je souscrire à un 3ème pilier en tant qu’indépendant ?

Si vous êtes indépendant, rien ne vous empêche de préparer votre retraite afin de jouir de revenus décents. Et le 3ème pilier propose des services intéressants si vous voulez réaliser des épargnes individuelles.

Quel est le dépôt minimum pour la souscription au 3ème pilier ?

Il n’y a pas de dépôt minimum exigé sur le 3ème pilier, que vous choisissiez le 3ème pilier lié 3a ou le 3ème pilier libre 3b. Le montant de votre versement dépend de vos capacités budgétaires.

Quelle est la taxe que je dois payer en signant un contrat au 3ème pilier ?

Pour un salarié qui choisit le 3ème pilier lié 3a, la déduction fiscale s’élève à 6'826 CHF par an. Un indépendant, lui, doit payer par année 34'128 CHF par an soit 20 % du revenu net d’exploitation. Néanmoins, ces montants sont modifiés tous les deux ans. Quant à ceux qui optent pour un 3ème pilier libre 3b, la taxe déductible varie en fonction des cantons. À titre d’illustration, un célibataire qui habite dans le canton de Genève doit payer 2'200 CHF par an. Un couple doit par contre prévoir une déduction de 3'300 CHF avec un ajout de 900 CHF par enfant par année.

Y a-t-il une possibilité de réduire la prime d’un contrat 3ème pilier ?

La réduction de la prime d’un contrat 3ème pilier peut se faire à tout moment. Toutefois, notez que diminuer la prime de son contrat revient à modifier en parallèle les capitaux garantis en cas de vie ou de décès. Ainsi, il vaut mieux tenir compte dès le début du contrat de sa capacité budgétaire.

En tant que frontalier, pourrais-je bénéficier des services 3ème pilier ?

Les résidents étrangers travaillant sur le territoire suisse peuvent souscrire au 3ème pilier. Cette catégorie de personne peut souscrire au 3ème pilier lié 3a qui est accessible aux frontaliers. Les retenues fiscales s’élèvent à 6'826 CHF par an, mais un nantissement de contrat pour le financement d’une résidence principale ou pour pouvoir jouir des mêmes avantages qu’un résident en Suisse reste possible.

Quelles solutions proposez-vous si je n’arrive pas à régler ma prime suite à un problème de santé ?

Une souscription au contrat qui propose une option de « libération du paiement des primes en cas de maladie » engage la compagnie d’assurance à payer la prime à votre place si jamais vous avez des problèmes de santé. Néanmoins, il vous faudra poser un délai qui va de 3 à 12 mois. Ainsi, il est conseillé de choisir cette option dès votre souscription au contrat. Un conseiller vous proposera toutes les offres qui incluent ou qui ne comportent pas cette option.          

Assurez-vous une garantie du capital de mon contrat ?

La garantie de votre capital dépend généralement des conditions de votre contrat ainsi que du type de produit auquel vous avez souscrit. Il existe des options qui proposent une assurance-vie qui garantit le capital en cas de vie ou de décès. Vous pourrez alors encaisser tout votre capital en fin de contrat. Par contre, si vous optez pour des placements indexés en souscrivant une valeur plus conséquente, vous augmentez les risques, mais aussi vos rendements.

La crise influence-t-elle mon contrat 3ème pilier ?

Rassurez-vous, une compagnie d’assurance est à l’abri de la faillite, car un système légal qui garantit la crédibilité de la compagnie sur le moyen et le long terme a été mis en place. Gardez alors en tête que 3ème pilier ne pourra pas faire faillite. Outre cette garantie, le taux technique des 3èmes piliers est systématiquement sujet aux changements en fonction des décisions émises par la FINMA. Toutefois, ces modifications sont appliquées sur les contrats entrants et ne concernent en aucun cas les contrats existants. Ainsi, si vous avez souscrit à un contrat présentant un taux particulier, c’est le taux qui vous sera assigné jusqu’aux termes de votre contrat.

     
   

ch be lu ca